Mai 2017   Sortie nature sur les plantes sauvages comestibles

Par une chaude après-midi une quinzaine de personnes s’est retrouvé à Montmaurin pour une sortie autour des plantes comestibles : identification, cueillette et cuisine, avec un repas dégusté tous ensemble.

 
Ces plantes sont souvent liées à l’histoire et à la présence de l’homme, ce sont des plantes spontanées délaissées, ou non désirées, que l’on appelle des adventices.
 

Selon François Couplan, entre 100 et 150 plantes existaient dans le milieu rural français pour manger, se soigner ou célébrer des rituels (comme le muguet du 1er mai, par exemple) il y a 150 ans. Aujourd’hui, la plupart de ces plantes sont encore là, mais l’humain au mode de vie moderne, déconnecté de la nature, ne sait plus les utiliser.

 
Après avoir identifié des plantes de sous-bois à l’ombre et à la fraicheur des rives de la Saygouade, le groupe s’est dirigé vers les jardins du Samadet : le couple de maraichers qui nous y a accueilli cultive non seulement en bio, mais avec une philosophie du jardin permettant une abondance de plantes spontanées très intéressante pour notre sortie.
 

Les conditions estivales étaient au rendez vous, avec de très nombreuses plantes très épanouies qui ont peu à peu rempli les paniers.

 
Feuilles, boutons floraux et fleurs de mauve (Malva sylvestris), fruits et jeunes feuilles de plantains, mouron des oiseaux, pourpier, amaranthes, chénopode blanc (Chenopodium album), lampsane (Lapsana communis), laiteron des maraichers (Sonchus oleraceus), jeunes feuilles de coquelicot, fleurs et feuilles de lamiacées (Lierre terrestre, Mélisse officinale, Menthe verte, Sauge officinale…), rosettes de Bourse à pasteur au délicieux goût de noisette (Capsella bursa-pastoris), fleurs de bourrache, de vesces, de géranium à Robert et de roses anciennes, ortie, sont parmi les plantes ayant fini en salade, en légume dans le millet ou en délicieux pestos dégustés sur une tranche de pain.
 

 
C’est au lieu-dit « le bois des houx », chez Charlou à Montmaurin, que les ateliers de cuisine se sont lancés, précédés d’une dégustation bienvenue d’eau de sureau et de macérations à froid de romarin et de thym. Le repas en pleine nature fut convivial et festif, avec l’accordéon et les contes de Charlou.


4 thoughts on “Mai 2017   Sortie nature sur les plantes sauvages comestibles

  1. Sabine Lecars

    bonjour Philippe un grand merci pour cette magnifique journée très enrichissante, j’ai vraiment appris beaucoup de choses et j’ai déjà relu mes notes dès ce matin car ce genre de journée est tellement intense qu’on a du mal à tout intégrer. Cordialement. Sabine

    Reply
  2. Catherine Queriaud

    Merci Philippe pour ce moment sur les plantes sauvages, les recettes et les photos. Désormais, je mettrai davantage de choses dans mon panier pendant mes cueillettes !

    Reply
  3. Jean Claude Dubernard

    merci pour toutes les infos transmises et pour la journée intéressante de samedi

    Reply
  4. Sandrine Lengellé

    Merci à toutes et à tous pour cette belle et inoubliable journée au sein de mère Nature!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *