Août 2017   Suivi de la migration des oiseaux

Nature Comminges et la LPO 31 étaient sur les hauteurs du Mourtis le 27 août pour observer les oiseaux migrateurs.
 



Passeront ou passeront pas ? Telle est la question que se posent les ornithologues sur le parking du Mourtis avant d’entreprendre la montée sur les crêtes.

 
Parvenus au Pic d’Escales (1816m) la situation météo semble peu favorable, de lourds nuages gris se forment sur la Maladeta et le Luchonnais, barrant l’horizon au sud.
 

Faute de migrateurs, les observateurs se focalisent sur l’avifaune locale. Au moins 80 vautours fauves cerclent sur l’Escalette et le Cagire, on apprendra que cette concentration est due à la présence de carcasses de plusieurs brebis foudroyées. Les hirondelles de fenêtre et les martinets noirs ne suffisent pas pour nous débarrasser des nuages de fourmis ailées. Des faucons crécerelles chassent les insectes sur les pentes, un milan royal est de passage.
 

Dans l’après midi, les nuages s’éclaircissent et donnent enfin le départ pour les migrateurs. Les premières bondrées apivores se présentent suivies de groupes plus conséquents, la variabilité de leur plumage est remarquable. Les moins expérimentés notent les différences avec les buses : petite tête de pigeon, vol battu plus ample et plus souple…
 

 Bondrée apivore


Circaète Jean le Blanc, épervier d’Europe, martinet à ventre blanc, busard cendré compléteront la liste des espèces observées au cours de cette journée.

 

Circaète Jean le Blanc 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *